Skip links

NUMÉRO ZÉRO / L’insolence
Juin 2018

Jean-René Huguenin, Journal, 1964
COMMANDER
ÉDITO À PLUSIEURS MAINS

Il y a mille amours et toi ?

Des chemins à rebours
Aux chapelles de fortune,

Il y a des rejets, nos accords
Et toutes les mélodies
Des mondes improvisés

Il y a les écueils du solfège
Sous le chant d’un vieux Colt
Aux volées à douze coups

Il y a les corps allègres
Au feu des sarabandes
Dansant la farandole

Et chacune des étreintes
Aux fards des nuits pirates
Se complait dans la ronde;

Alors, sans détourner
Ni les yeux ni les hanches
Il faut apprivoiser

Nos écarts, nos distances
Et se mettre à danser
A la mesure des fauves

Il faut croire aux bourgeons,
Aux hymnes, aux mascarades
Il faut croire aux solstices,
Aux ivresses, aux hasards;

Cette chorale du Verbe,
C’est notre coeur à tous.

Auteurs
Rémi Baille
Arthur Bonny,
Arthur Dayras,
Asya Djoulait,
EMIL,
Girardière,
Valentin Martinie,
Léa Moret-Bailly,
Paul Laborde,
Édouard Luquet,
Paula Meissirel,
Laurie Merigeaud,
Gérard Mordillat,
Jacques Jouet,
Shafat Ullah,
Martin Valette
Et deux réponses de Régis Debray et Léantin Moras-Bavette.