Skip links

Numéro Cinq

NUMÉRO CINQ/ Virages
Juillet 2020
COMMANDER

Édito

C’est une heure où le crépuscule se lève, où la lumière bâille, une heure où la forêt se réveille, une heure où les formes s’estompent. Et la route devant soi.

L’une se demande s’il faut planter la tente ou continuer, pour quelques pas de plus, tant qu’il fait encore jour. L’autre puise ce qui lui reste de forces, de volonté d’avancer. Ils pensent : À quoi bon ? Laissons l’avenir à demain. On le dégueule, ce chemin emprunté comme ça, sans trop savoir vers où.

Vu d’ici c’est toujours droit. Devant. Il déplie le plan : aux coordonnées supposées, le papier indique un tournant. Un doute s’installe : c’est bien la route ? Qui pourrait le dire… On continue pourtant, et chaque nouveau pas adhère à la courbe supposée. Quelque chose a changé. Sur les épaules : des bagages moins lourds. Les mailles se resserrent. Et, sans être sûr de rien, L’Allume-Feu s’engouffre dans l’inconnu. N’est-ce pas l’heure d’ouvrir un nouveau chapitre ?
Se lancer à l’assaut des virages ! De ceux à inventer, à découvrir et à rêver ; à apprivoiser ou à séduire. De ceux à rejeter et à maudire aussi. Mais surtout de ceux à aimer ! Car c’est une longue route, celle qui s’éprend de ces virages à vif qui vous jettent le cœur au feu ; celle qui emprunte ces merveilles qu’il faut parcourir de plain-pied, la tête dans les étoiles.
L’Allume-Feu a découvert qu’un virage, c’est d’abord une multitude de tournoiements et qu’après le premier lacet se cache l’épingle à cheveux. Débordé par les courbes et par les plis… Après tout, n’est-ce pas le pendant du virage que d’être pris dedans ? Nous guettions la courbe – en attente d’on ne sait quelle révolution – et nous reçûmes ces textes, constellation à composer.
Des virages parcourus, nous avons dessiné ce numéro : ondoyant et tortueux mais qui mène quelque part. Pour découvrir le cap à suivre, il faut prendre le temps d’une pause, s’arrêter et déchiffrer ces feuillets – d’aucuns diraient journal, nous préférons carte.

Alors on prend des virages comme on prend le large. En boucle, plein écart, lacets défaits. Partir, oui, mais dans le décor, la sortie de route comme porte d’entrée. Saboter les rails, plastiquer les trains-trains. Danser sur les axes et forcer les péages. Pour les contraintes ? Gardez la monnaie. Et devenir, partout, des bandits de grands chemins.

Voilà une manière de mener sa vie. C’est comme tomber amoureux, épouser les courbes. L’improvisation, sous le rythme effréné, et le corps-à-corps, comme un tango. Le monde débraye, L’Allume-Feu braque et nous suivons. Une fête se prépare ! Le grand bal des insouciants ! L’ivresse pour boussole ! Il est long le trajet hors du cadre… Sinueux à raison. Beaucoup de routes se trompent, sens interdits ou contraires, et pourtant on les cherche. On vous réclame, compagnons d’infortunes. La carte existe en nous, il faudra désormais ressentir pour se diriger. Et pour destination ? Ailleurs semble être une bonne direction.

Auteurs
Monsieur Point-Virgule,
Martin Valette,
Rémi Baille,
Paul Dalmas-Alfonsi,
Nicolas Gastineau,
Pierrick Rousset-Rouvière,
Estelle Di Bello,
Aurèle Amparo,
Laure Samama,
Agathe Berthier,
Paula Meissirel,
Jacques Jouet,
Guylaine Monnier,
Valentine Maldes,
Edouard Luquet,
Laure Carin,
Robin Louise,
Natol Bisq,
Louis Haëntjens,
Pierre Mabille,
Marie Testu,
Emmanuel Charreau,
Pierre Mabille,
Emilie Esra,
Catherine Marty